Actualités 7 novembre 2019

Les entrepreneurs atlanpolitains témoignent au Deep Tech tour Nantes 2019

Le Deeptech Tour réunit sur les campus universitaires français, les acteurs économiques locaux et les structures d’accompagnement, dans l’objectif de partir à la rencontre des chercheurs et des doctorants pour...

Le Deeptech Tour réunit sur les campus universitaires français, les acteurs économiques locaux et les structures d’accompagnement, dans l’objectif de partir à la rencontre des chercheurs et des doctorants pour créer des ponts entre le monde de la recherche et celui de l’entrepreneuriat.

L’équipe d’Atlanpole était naturellement fortement mobilisée pour l’étape nantaise du 6 novembre. Près de 300 personnes, doctorants, chercheurs, entrepreneurs, experts de l’accompagnement des startups deeptech étaient présentes. Après un mot d’accueil d’Olivier Laboux, Président de l’Université de Nantes et de Paul-François Fournier, Directeur exécutif de BPIfrance, plusieurs entrepreneurs atlanpolitains ont témoigné de leur parcours, de leur persévérance, de leur passion, et de l’importance d’être accompagné par un écosystème riche.

Erwan Jacquin, fondateur des entreprises HydrOcean et Newtflow Software et ambassadeur du DeepTech Tour est revenu sur son parcours d’ingénieur en hydrodynamique navale créateur d’entreprise. Il a surtout insisté sur les temps longs, l’énergie et les financements qu’il faut trouver pour mener un projet deeptech « lorsqu’une équipe de recherche mène des travaux pendant 20 ans, il faut pouvoir tenir ! ». Lorsqu’on lui demande si c’était à refaire, c’est 1000 fois OUI ! Passionné, engagé, il est un fervent partisan du « sans filet » et invite chercheurs, acteurs de l’écosystème et grands groupes à OSER davantage.

Tuan Nguyen, CEO de Goliver Therapeutics raconte son histoire. Parti d’un parcours de chercheur dit « classique », qui s’est employé à développer de nouveaux concepts thérapeutiques dans le domaine de la régénération hépatique, Tuan s’est dit séduit par la forte communauté d’innovation, du  « cocon » qu’il a trouvé sur notre territoire propice au développement de startups. « Il faut faire partie d’un réseau qui permet de prendre le meilleur chemin pour aller vite ». Il a également témoigné de l’importance des rencontres et notamment son « coup de cœur » avec Maryvonne Hiance, alors présidente du jury Start West (événement annuel dédié aux rencontres startups – investisseurs) qui est devenue son mentor.

Maryvonne Hiance quant à elle a détaillé un parcours extrêmement riche, fondatrice de plusieurs startups en Biotech. Dotée d’une excellente connaissance du financement dans ce milieu, elle milite pour bouger les lignes concernant cet enjeu crucial des financements au-delà de 40 à 50 millions d’euros, encore un peu défaillants dans l’hexagone. Elle rappelle néanmoins que la France est parmi les pays européens qui créent le plus de startups en biotech, et qu’à Nantes, on a une science solide et reconnue internationalement. Elle accompagne aujourd’hui quelques entrepreneurs et est impliquée au sein du pôle Atlanpole Biotherapies mais aussi dans des instances nationales comme France Biotech qu’elle a présidé jusqu’à cette année.

La DeepTech c’est quoi ?

Le terme « DeepTech » qualifie des technologies de ruptures en lien avec le monde de la recherche, avec des verrous technologiques à lever, offrant un avantage différenciateur, et avec un temps d’accès au marché long et complexe.

Retour aux actualités