Actualités 9 décembre 2021

EQUIUM lève 3 million d’euros pour industrialiser ses pompes à chaleur

La société atlanpolitaine EQUIUM lève 3 millions afin d’industrialiser en Région Pays de Loire une innovation de rupture à très fort impact positif écologique et social. Découvrez comment il est possible de faire du froid ou du chaud avec de l’acoustique, et pourquoi l’énergie du son sera une nouvelle énergie renouvelable du 21ème siècle.

EQUIUM, entreprise Deeptech qui développe depuis 15 ans la technologie thermoacoustique, lève 3M€ pour financer l’industrialisation et le go-to-market de son moteur acoustique révolutionnaire et écologique EQORE® pour pompes à chaleur.

La technologie d’EQUIUM permettra une rupture technologique dans la conception des pompes à chaleur sur les marchés de la climatisation et du chauffage à usage résidentiel et tertiaire dans le monde.

L’enjeu est de taille car, si les pompes à chaleurs sont largement reconnues comme la solution pour diviser les consommations d’énergie par 5 par rapport à une chaudière gaz ou fuel, leur technologie de compression mécanique de vapeur utilise des gaz réfrigérants au PRC2, responsables actuellement de 12% des gaz à effets de serre mondiaux3. Les contraintes réglementaires européennes visant à diviser ces PRC par 20 d’ici 2030 rendent nécessaire et possible l’introduction d’une technologie de rupture propre, robuste, recyclable, à longue durée de vie et silencieuse : c’est la Thermoacoustique développée par EQUIUM.

« EQUIUM rend possible une nouvelle génération de pompes à chaleur acoustiques aux avantages environnementaux majeurs » déclare Cédric FRANCOIS, président fondateur d’EQUIUM.

 

Les 3 investisseurs majeurs sont ATEQ Pte Ltd, la holding de Jacques MOUCHET, Président fondateur d’ATEQ , leader mondial de la détection de fuite, ENTHEOS, Family Office Breton, et Pays de la Loire Participations, fonds d’investissement de la région Pays de Loire conseillé par Siparex.

Leur investissement soutiendra la mise en oeuvre de la feuille de route d’industrialisation d’EQUIUM pour les deux prochaines années, menant à la commercialisation dès 2023 d’EQORE® pour les acteurs du marché de la PAC.

L’objectif est de créer une nouvelle filière industrielle en région Pays de Loire pour répondre aux besoins exponentiels en systèmes de chauffage écologiques et économes, non émetteurs de CO24, avec une nouvelle offre disruptive et compétitive face aux leaders mondiaux du marché.

En 2017, Cédric FRANCOIS crée EQUIUM pour industrialiser le procédé thermoacoustique (issu de la recherche française et d’un laboratoire privé de R&D œuvrant depuis 2006) et faire de l’énergie acoustique la nouvelle source d’énergie thermique renouvelable, durable pour un impact environnemental majeur. L’énergie acoustique permet en effet de générer de la chaleur ou du froid (l’effet thermo-acoustique) avec la meilleure efficacité, le meilleur coût d’usage (Capex + Opex), une installation simplifiée et une maintenance réduite ainsi qu’un confort d’usage maximal (système intuitif, très simple d’utilisation et totalement silencieux).

Après avoir réalisé des avancées majeures en R&D depuis son arrivée à Nantes en 2019, EQUIUM, soutenue par les acteurs institutionnels régionaux5, a réuni un écosystème de partenaires clés, amont et aval, pour lancer de nouveaux systèmes de PAC embarquant la technologie EQORE®. Ces systèmes équipés d’un coeur acoustique révolutionneront le chauffage des espaces résidentiels et tertiaires.

EQUIUM a l’ambition de remplacer à terme la technologie existante des compresseurs mécaniques de vapeur, source de 12% des gaz à effets de serre mondiaux, par ses systèmes acoustiques, pour permettre au secteur CVC6 d’avoir un avenir durable sur des usages résidentiels et tertiaires, mais aussi dans la mobilité électrique ou le refroidissement des data centers.

GRACE A EQORE®, EQUIUM RÉINVENTE LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AVEC UNE REDUCTION DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL CONSIDERABLE ET DES BENEFICES POUR
TOUTES LES PARTIES PRENANTES

[…]

Tout ceci fait d’EQORE® la solution de chauffage la plus prometteuse pour contribuer à remplir les objectifs européens de réduction du CO2 de 50% d’ici à 2030.

COMMUNIQUÉ

Retour aux actualités